Dernière mise à jour
le 14 août 2021 

The Myth About Hypoallergenic Cat Breeds and How to Deal With Cat Allergies

Quel-chat-choisir-en-cas-dallergieaniimoo-00.jpg

Traduction en français à la suite

Many believe that the allergen is dependent on the length of a cat’s fur. That is not true.

by Olgacat

  • Oriental Shorthair Kittens

Very often people come to a cattery with a request for a hypoallergenic Oriental or Siamese kitten. All of these people are inspired by articles on the Internet that there are cat breeds that do not cause allergies and that Oriental and Siamese cats top the list of hypoallergenic cats. Unfortunately, some unscrupulous Oriental and Siamese breeders support this myth without caring about the fate of kittens going to people with cat allergies. You want to become an Oriental, Siamese, or any other breed cat owner someday and have this doubt about the allergies. Your doubts are absolutely legitimate.

You need to understand the term “hypoallergenic” first.

“Hypo” means less or low. This means that chances of allergies are on the lower side and not non-existent. Allergens, which are the main cause of allergies, are kinds of proteins present in feline body fluids like saliva and urine. They are also present in the sebaceous glands and anal glands found on the skin and in cat litter. Protein Fel d1, an abbreviation for Felis domesticus 1, where Felis domesticus is the zoological name for cat, is the protein responsible for allergic reactions.

So even hypoallergenic felines have some amount of allergens ( Fel d 1).

Many believe that the allergen is dependent on the length of a cat’s fur. That is not true, though more hair definitely accounts for more allergy-causing agents that can hide in fur. A totally hairless cat still may not be devoid of allergens, as cats have the habit of cleaning and grooming themselves. This process leaves the dried saliva, the dander (dried skin peel-offs), and allergens still on their body which may be transferred to the owner while cuddling or playing with the pet, resulting in sneezing, watery, red, and itchy eyes, and runny nose.

According to the geneticist Leslie Lyons of the University of Missouri’s Feline Genetics and Comparative Medicine Laboratory, a person is not allergic to feline hair but rather the allergen or proteins present in feline saliva which are aerosolized in the room and stick to the hair.

The study says that hypoallergenic cats secrete and spread less amount of Fel d 1 as compared to normal cats but still can invoke allergies in allergic individuals. So for the most part, it won’t make that much of a difference if at all.

The protein molecule Fel d1 is an important asthma inducer found on the skin, sebaceous and salivary glands of cats, and stick to skin and fur during licking by cats.

  • How to have a cat with allergies?

Scientists are working to block allergy-causing feline protein which is the main cause of allergic reactions through a vaccine. However, this has not been accomplished yet, as researchers have not determined how eliminating the targeted protein might affect cats.

Visiting a cattery for a brief time is not a significant test for determining how a particular breed of cat might affect a prospective owner. The exposure is not lengthy nor intimate enough to be meaningful, since an allergy may not manifest itself immediately. Allergens are often cumulative. Some small, in-home catteries cannot permit visits for such a purpose because they are private homes, and the cats live in the house with the breeders. Visitors might introduce infections or diseases into the cattery. A better solution might be to spend time with friends who have Oriental or Siamese cats or to consult with one’s doctor about such things.

If, after all this information that hypoallergenic cats do not exist and have weighed all the risks, and if you still intend to adopt an Oriental or Siamese kitten, you should ask yourself, “ What will I do with a kitten if an allergy appears and the situation becomes unbearable? ” We are concerned with the kitten itself. Would you expect to return the kitten to the cattery? Please realize that this is stressful to the kitten and requires a significant amount of time for recovery. So please think carefully about wanting to adopt, especially if any member of the family has a pet allergy or has immunity issues.

Beaucoup pensent que l'allergène dépend de la longueur de la fourrure du chat. Ce n'est pas le cas.

par Olgacat

 

 

- Les chatons Oriental Shorthair

 

Très souvent, les gens viennent dans une chatterie avec la demande d'un chaton oriental ou siamois hypoallergénique. Toutes ces personnes s'inspirent d'articles sur Internet selon lesquels il existe des races de chats qui ne provoquent pas d'allergies et que les chats orientaux et siamois sont en tête de liste des chats hypoallergéniques. Malheureusement, certains éleveurs d'orientaux et de siamois peu scrupuleux soutiennent ce mythe sans se soucier du sort des chatons destinés aux personnes souffrant d'allergies aux chats. Vous voulez devenir un jour propriétaire d'un Oriental, d'un Siamois ou d'un chat d'une autre race et vous avez ce doute sur les allergies. Vos doutes sont absolument légitimes.

 

Vous devez d'abord comprendre le terme "hypoallergénique".

"Hypo" signifie moins ou faible. Cela signifie que les risques d'allergies sont faibles, mais pas inexistants. Les allergènes, qui sont la principale cause des allergies, sont des sortes de protéines présentes dans les fluides corporels des félins, comme la salive et l'urine. Ils sont également présents dans les glandes sébacées et les glandes anales de la peau et dans la litière du chat. La protéine Fel d1, abréviation de Felis domesticus 1, où Felis domesticus est le nom zoologique du chat, est la protéine responsable des réactions allergiques.

Ainsi, même les félins hypoallergéniques ont une certaine quantité d'allergènes ( Fel d 1 ).

 

Beaucoup pensent que l'allergène dépend de la longueur de la fourrure du chat. Ce n'est pas vrai, bien qu'une plus grande quantité de poils permette à un plus grand nombre d'agents allergènes de se cacher dans la fourrure. Un chat totalement glabre n'est pas forcément dépourvu d'allergènes, car les chats ont l'habitude de se nettoyer et de se toiletter. Ce processus laisse sur leur corps de la salive séchée, des squames (pellicules de peau séchée) et des allergènes qui peuvent être transmis au propriétaire lorsqu'il fait des câlins ou joue avec l'animal, ce qui entraîne des éternuements, des larmoiements, des rougeurs, des démangeaisons et un écoulement nasal.

 

Selon la généticienne Leslie Lyons du laboratoire de génétique féline et de médecine comparative de l'université du Missouri, la personne n'est pas allergique aux poils du félin mais plutôt à l'allergène ou aux protéines présentes dans la salive du félin qui sont aérosolisées dans la pièce et se collent aux poils.

 

Selon l'étude, les chats hypoallergéniques sécrètent et répandent moins de Fel d 1 que les chats normaux, mais peuvent tout de même provoquer des allergies chez les personnes allergiques. Donc, dans la plupart des cas, cela ne fera pas une grande différence, voire pas du tout.

La molécule de protéine Fel d1 est un important inducteur d'asthme que l'on trouve sur la peau, les glandes sébacées et salivaires des chats, et qui colle à la peau et à la fourrure lors du léchage par les chats.

 

 

- Comment avoir un chat si on est allergique ?

 

Les scientifiques s'efforcent de bloquer la protéine féline responsable des allergies, qui est la principale cause des réactions allergiques, au moyen d'un vaccin. Cependant, cela n'a pas encore été réalisé, car les chercheurs n'ont pas déterminé comment l'élimination de la protéine ciblée pourrait affecter les chats.

La visite d'une chatterie pendant une courte période ne constitue pas un test significatif pour déterminer comment une race particulière de chat pourrait affecter un propriétaire potentiel. L'exposition n'est pas suffisamment longue ni intime pour être significative, car une allergie peut ne pas se manifester immédiatement. Les allergènes sont souvent cumulatifs. Certains petits élevages à domicile ne peuvent pas autoriser les visites dans ce but, car il s'agit de maisons privées, et les chats vivent dans la maison avec les éleveurs. Les visiteurs pourraient introduire des infections ou des maladies dans la chatterie. Une meilleure solution pourrait être de passer du temps avec des amis qui ont des chats orientaux ou siamois ou de consulter son médecin à ce sujet.

 

Si, après toutes ces informations selon lesquelles les chats hypoallergéniques n'existent pas et après avoir pesé tous les risques, vous avez toujours l'intention d'adopter un chaton oriental ou siamois, vous devez vous demander : " Que vais-je faire du chaton si une allergie apparaît et que la situation devient insupportable ? "Nous sommes préoccupés par le chaton lui-même. Pensez-vous rendre le chaton à la chatterie ? Sachez que cela est stressant pour le chaton et nécessite un temps de récupération important. Réfléchissez donc bien avant de vouloir adopter, surtout si un membre de la famille est allergique aux animaux ou a des problèmes d'immunité.

 

 

Le mythe des races de chats hypoallergéniques et comment réagir face aux allergies aux chats